7 janvier 2012

Poésie qui nous chante



Pour le poète espagnol contemporain Manuel Neila , les mots sont la voix de la terre :

« Son la voz de la tierra las palabras… »

Et dans son recueil  « Cantos de frontera », il chante les mots de liberté qui donnent un goût à la vie, cette terre fragile que nous avons en partage : la lumière du soleil, le vert des montagnes, la brise qui se lève… l’espace fait lumière… ce lien très fort qui unit l’homme au mystère de l’univers. Encore faut-il regarder avec les yeux de braise de l’enfance !

«  Os recuerdo prodigios de la tierra… »

se souvenir des vibrations de la terre, vibrations de l’enfance dont nous cherchons les traces, interrogeant le vol des martinets et ces éclats d’étoiles dans le ciel lointain !

Parole de vivant, l’homme est un passant qui traverse le temps, une légende d’ombres et  de lumière :


Pierre Sentenac



" Il a pu être délicat,


comme le gel sur le point de fondre.


Et simple, comme une bûche.


Et large, comme une vallée.


Et trouble, comme l’eau d’un bourbier


qui, au repos, devient peu à peu limpide.


Mais c’est seulement un homme


qui désire, et célèbre, et se trompe… "


Extrait de « Cantos de frontera » de :  Manuel Neila           




"Cantos de frontera", livre bilingue de Manuel Neila

est disponible  aux éditions Le Bien-Vivre
Pour commander cet ouvrage contacter l'adresse mail: pierresentenac@orange.fr  
( Livres d’artiste de Collection, cousu main, couverture Moulin Laroque, papier moulin ou vergé:
tirages 100 exemplaires numérotés, prix: 19Euros )


Compléments:

Texte de présentation de Michèle Serre, illustration de Pierre Sentenac




Pour un commentaire cliquer sur l’enveloppe ci-dessous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire