20 novembre 2013

Revivre par les mots


Revivre par les mots, telle est encore la révélation des poètes, fidèles à une quête existentielle d’un trésor invisible et universel, hors des routes tracées à l’avance et des sentiers battus.

Moments rares d’un infini silence mais pour toute une vie !

Sans souci de gloire à faire étinceler ou de subsides à partager, la poésie s’offre à nous dans sa fraîcheur de source et son extrême dénuement…

N’est-ce pas là sa vocation première et ultime dans le monde de bruits et de fureur des mots où nous baignons ? Ainsi peut-elle nous surprendre par sa gratuité et sa rareté loin « des bruits du temps » évoqués dans son œuvre par le poète russe Ossip Mandelstam.

« Face au siècle loup garou et aux lâches » et à l’image du poète François Villon, dont il revendiquait la noble légitimité, il élevait avec force la protestation du poème.

Dans notre monde contemporain la poésie, cette langue souvent dévalorisée et considérée la plupart du temps comme une langue morte, ne cesse de nous interpeller.

Elle nous visite parfois, à la dérobée, poésie cachée qui voudrait émerger secrètement dans nos vies. Parfois elle éclate en nous « dans une déferlante » que nous n’espérions plus et les couleurs des mots font un étrange paysage dans nos cœurs meurtris !

Voyageur mystérieux dans une terre souvent inhospitalière, que ferions-nous sans elle ?

Chacun y est merveilleusement soi et, merveille plus grande, pas seulement soi mais en fraternité avec tous les poètes et artistes qui, au cours de âges, ont su prendre le large pour des horizons plus libres.
M.S


Pierre Sentenac 'Couleurs des mots'











Livre:
Ce texte fait référence au livre de Michèle Serre
"Ossip Mandelstam
    un poète habité"
illustrations de Pierre Sentenac

est disponible aux éditions Le Bien-Vivre: 
Pour commander cet ouvrage contacter l'adresse mail: pierresentenac@orange.fr  ( Livres d’artiste de Collection, cousu main, couverture Moulin Laroque, papier moulin ou vergé:
tirages 100 exemplaires numérotés, prix: 18Euros )


Pour un commentaire cliquer sur l’enveloppe ci-dessous.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire