27 décembre 2011

Le fil tendu



Laure Dino, l’alchimiste des mots


Le poète espagnol Antonio Machado assigne au poète une mission parmi les hommes :

« Brinda poeta un canto de frontera
al silencio, a la muerte y al olvido »

C’est ce que nous offre Laure Dino dans quelques extraits de son œuvre
« Le fil tendu ».
Démêler les nœuds et les fils pour faire briller les mots métamorphosés par la lumière de l’amour et de la quête spirituelle, tel est le chemin qu’elle nous propose. Trouver le flacon mystérieux où l’homme peut boire pour sublimer le manque et neutraliser les frontières de la mort !
A travers la danse de la lumière Laure Dino nous entraîne « dans les lignes de l’infini » jusqu’aux tréfonds de l’âme…
Et l’on évoque le poète mystique Jean de la Croix plongé dans « une nuit obscure » cherchant à tâtons la Source d’Amour qui étanchera sa soif !

Dans le dialogue qu’elle nous présente : « Poème à deux voix » entre une femme poète et un peintre, elle exhorte le peintre de ne plus croire à la mort :

« Je t’écrirai de velours
Ne crois plus à la mort
De la brume »

Et le peintre promet des :

« Eclairs de génie
Couleur
sur le tableau exquis »feux d’artifices pour l’Aimée !



Pierre Sentenac,"clair-obscur" encres/arches




- & -



                                                Ne crois plus à la mort
Du soleil
Reste
un rayon glacé
Je te sculpterai de miel
Ne crois plus à la mort
De la neige
Reste
un flocon brûlé
Je t'écrirai  de velours

Ne crois plus à la mort
De la brume
Reste
un voile mouillé
Je te peindrai de soie
Ne crois plus à la mort
De la lune
Reste
un quartier désenchanté
Je t'habillerai de toi

Ne crois plus à la mort
Du coeur
Reste
un battement tué
Je te ressusciterai de moi

Ne crois plus à la mort
Reste
Mais toi, tu as tout l'alphabet
au bout des doigts

TOUS LES MOTS

Stop, maintenant là
arrête de bouger...
Ombre
sur la douce violence
qui s'esquisse
Coups de crayons

Lumière
sur l'amour fou
qui s'esquive
Eclairs de génie

Couleur
sur le tableau exquis
qui s'esquive de l'esquisse
Feux d'artifice

Le Fil Tendu
Poèmes à deux voix (extraits)
Laure Dino
Compléments:

Texte de présentation de Michèle Serre, illustration "clair-obscur" de Pierre Sentenac.

Rappel:

Publication sur le blog: loiseau de feu du garlaban, en janvier 2011,
" En tirant le fil de la poésie" avec Laure Dino



Pour un commentaire cliquer sur l’enveloppe ci-dessous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire