23 juin 2012

La Fin de l’hiver



Il y a quelques années l’or blanc n’était pas encore la panacée des villages de haute montagne. Mais quelques citadins rêvaient parfois d’un retour à la nature’ et de pelouses pastorales’
C’est ainsi qu’après un reportage sur un village qui avait ‘maintenu’ sur les hauteurs des pelouses pastorales, nous avons traversé des forêts de sapins et atterri dans une grande forêt de hêtres presque mythique, encerclant  d’immenses pelouses pastorales…
Quelle découverte merveilleuse d’apercevoir en bas, le petit village surplombé d’un château ! Et l’envie nous prit de connaître la vie de ses habitants si éloignés de la vie moderne.
C’est donc l’histoire d’un personnage et de ses rêves dans un village déserté  par ses habitants qui a suscité en nous une question :
Par quel charme secret s’attache-t-on à certains lieux malgré une solitude parfois inhumaine ?


Pierre Sentenac, Ilustration2

Les montagnes forment une barrière infranchissable. Pour un regard profane, ce ne sont qu'immenses tentures de forêts, tantôt vertes, tantôt blanches ou parcourues d'une couleur fauve, mais ceci dans des zones bien délimitées et de plus en plus rares.
Depuis plusieurs années les hêtres ont été petit à petit décimés (un vrai carnage) si bien qu'en automne les yeux cherchent en vain une lumière sur le vert muet des sapins.
Au fond de la vallée, le village: de simples granges dominées par le pan de mur d'un château à la gloire défunte. Sur ce village veillent jalousement "les trois pics", hiératiques, immuables mais profondément humains...
Plus on les observe, plus leur physionomie devient précise plus on les assimile aux chevaliers cathares dont l'histoire a oublié le bruit, comme le village d'ailleurs..
Extrait






 3 Nouvelles de Michèle Serre
La fin de l'hiver
La guerre du bois
L'appel du vent
3 illustrations de Pierre Sentenac

est disponible aux éditions Le Bien-Vivre
Pour commander cet ouvrage contacter l'adresse mail: pierresentenac@orange.fr 
( Livres d’artiste de Collectionfait main, couverture Moulin Laroque, papier moulin ou vergé:
tirages 100 exemplaires numérotés, prix: 15Euros )


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire