24 mai 2014

Une si longue Marche


Chercheuse passionnée d’un jardin mythique, Laure Dino nous entraîne sur des chemins escarpés mais purificateurs….
Emprunter cette longue marche relève d’un authentique défi et d’une volonté sans faille :

« Puise à la Source nous dit-elle
l’essence de l’eau…
Lis son passé
son présent et son avenir
Regarde … »

Ainsi nous invite-t-elle à lire les traces qui s’impriment sur les terres abandonnées…

Et toutes les richesses intérieures brilleront de mille couleurs !


Pierre Sentenac      - Poussière d'or -


Un si longue Marche et l’enracinement sur cette terre rendra libre l’homme qui ne peut s’envoler mais qui, inlassablement, déchire le voile des apparences…

A l’image des continents qui se mélangent dans une joyeuse lumière l’homme trouve sa place dans ce feu en gestation.
Et le voile de la terre s’entrouvre imperceptiblement…
révélant un merveilleux fugitif, éphémère danse de la terre et du ciel où le cœur et l’âme s’imprègnent d’éternité…

Mais le corps qui ne peut s’envoler n’est « qu’un écrin d’âme
qui tombe en lambeaux… »
et pour le pèlerin infatigable la longue marche continue et toujours recommence,
mais « la vie est sauvage » et ne tient qu’à un fil, « ce fil tendu » vers l’Amour et dans ce vide immense qui risque de le perdre, il marche l’homme « tire la couverture de la nuit… » pour entrevoir par éclairs une fine poussière d’or dans ses mains transfigurées !
Michèle Serre








Nota Bene :

Ce livre de Laure Dino publié aux éditions Le Bien-vivre
comporte 2 œuvres originales ainsi que 34 enluminures
une par page, retrouvant d’une manière personnelle
l’esprit des anciens manuscrits.

Ce Livre d’artiste de Collection, fait main, couverture Moulin Laroque,
papier moulin ou vergé, tirages 100 exemplaires numérotés
est disponible sur commande aux éditions Le Bien-Vivre, au prix de 19Euros

adresse: pierresentenac@orange.fr

Remarque:  2 Articles ont déjà été publiés dans ce blog sur le Fil tendu:
                     le 27/05/2013 lors de la publication du livre
                     le 27/12/2011 avant-propos avant la publication
                    





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire